httpd-cvs mailing list archives

Site index · List index
Message view « Date » · « Thread »
Top « Date » · « Thread »
From lgen...@apache.org
Subject svn commit: r998670 - in /httpd/httpd/trunk/docs/manual: logs.xml.fr mod/mod_headers.xml.fr mod/mod_proxy.xml.fr vhosts/ip-based.xml.fr vhosts/name-based.xml.fr
Date Sun, 19 Sep 2010 13:56:09 GMT
Author: lgentis
Date: Sun Sep 19 13:56:08 2010
New Revision: 998670

URL: http://svn.apache.org/viewvc?rev=998670&view=rev
Log:
Updates.

Modified:
    httpd/httpd/trunk/docs/manual/logs.xml.fr
    httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_headers.xml.fr
    httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_proxy.xml.fr
    httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/ip-based.xml.fr
    httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/name-based.xml.fr

Modified: httpd/httpd/trunk/docs/manual/logs.xml.fr
URL: http://svn.apache.org/viewvc/httpd/httpd/trunk/docs/manual/logs.xml.fr?rev=998670&r1=998669&r2=998670&view=diff
==============================================================================
--- httpd/httpd/trunk/docs/manual/logs.xml.fr (original)
+++ httpd/httpd/trunk/docs/manual/logs.xml.fr Sun Sep 19 13:56:08 2010
@@ -3,7 +3,7 @@
 <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="./style/manual.fr.xsl"?>
 <!-- French translation : Lucien GENTIS -->
 <!-- Reviewed by : Vincent Deffontaines -->
-<!-- English Revision: 979120:992806 (outdated) -->
+<!-- English Revision: 989600 -->
 
 <!--
  Licensed to the Apache Software Foundation (ASF) under one or more
@@ -97,7 +97,7 @@
       </modulelist>
       <directivelist>
         <directive module="core">ErrorLog</directive>
-        <directive module="core">LogLevel</directive>
+logs        <directive module="core">LogLevel</directive>
       </directivelist>
     </related>
 
@@ -238,7 +238,7 @@
       pr&eacute;c&eacute;der d'un anti-slash (<code>\</code>) afin qu'elles
ne soient pas
       interpr&eacute;t&eacute;es comme la fin de la cha&icirc;ne de format. La
cha&icirc;ne de format
       peut aussi contenir les caract&egrave;res de contr&ocirc;le sp&eacute;ciaux
-      "<code>\n</code>" et "<code>\t</code>" pour ins&eacute;rer
respectivement
+    logs  "<code>\n</code>" et "<code>\t</code>" pour ins&eacute;rer
respectivement
       un passage &agrave; la ligne et une tabulation.</p>
 
       <p>La directive <directive module="mod_log_config">CustomLog</directive>
@@ -253,7 +253,7 @@
       Common Log Format (CLF) pour "Format de journalisation standard".
       Ce format standard peut &ecirc;tre produit par de nombreux serveurs web
       diff&eacute;rents et lu par de nombreux programmes d'analyse de journaux.
-      Les entr&eacute;es de fichier journal g&eacute;n&eacute;r&eacute;es
selon le format CLF
+      Lelogss entr&eacute;es de fichier journal g&eacute;n&eacute;r&eacute;es
selon le format CLF
       ressemblent &agrave; ceci :</p>
 
       <example>
@@ -283,7 +283,7 @@
 	celle de la machine &agrave; l'origine de la requ&ecirc;te.</dd>
 
         <dt><code>-</code> (<code>%l</code>)</dt>
-
+logs
         <dd>Le "trait d'union" indique que la portion d'information
 	correspondante n'est pas disponible. Dans le cas pr&eacute;sent, l'information
 	non disponible est l'identit&eacute; (RFC 1413) du client telle que d&eacute;termin&eacute;e
@@ -298,7 +298,7 @@
 
         <dd>Il s'agit de l'identifiant utilisateur de la personne qui a
 	demand&eacute; le document, issu d'une authentification HTTP.
-	Ce m&ecirc;me identifiant est en g&eacute;n&eacute;ral fourni aux scripts CGI
par
+logs	Ce m&ecirc;me identifiant est en g&eacute;n&eacute;ral fourni aux scripts
CGI par
 	l'interm&eacute;diaire de la valeur de la variable d'environnement
 	<code>REMOTE_USER</code>. Si le statut de la requ&ecirc;te (voir plus loin)
 	est 401, cette identifiant n'est pas fiable car l'utilisateur n'est
@@ -316,7 +316,7 @@
           <p class="indent">
             <code>[jour/mois/ann&eacute;e:heure:minutes:secondes zone]<br />
              jour = 2*chiffre<br />
-             mois = 3*lettre<br />
+    logs         mois = 3*lettre<br />
              ann&eacute;e = 4*chiffre<br />
              heure = 2*chiffre<br />
              minutes = 2*chiffre<br />
@@ -331,7 +331,7 @@
 	  reportez-vous aux. <a
 	  href="mod/mod_log_config.html#formats">cha&icirc;nes de format</a>
 	  de <module>mod_log_config</module>.
-        </dd>
+        logs</dd>
 
         <dt><code>"GET /apache_pb.gif HTTP/1.0"</code>
         (<code>\"%r\"</code>)</dt>
@@ -346,7 +346,7 @@
 	va enregistrer la m&eacute;thode, le chemin, la cha&icirc;ne de la requ&ecirc;te
et le
 	protocole, ce qui donnera le m&ecirc;me r&eacute;sultat que
 	"<code>%r</code>".</dd>
-
+logs
         <dt><code>200</code> (<code>%&gt;s</code>)</dt>
 
         <dd>C'est le code de statut que le serveur retourne au client. Cette
@@ -361,7 +361,7 @@
         <dt><code>2326</code> (<code>%b</code>)</dt>
 
         <dd>La derni&egrave;re partie indique la taille de l'objet retourn&eacute;
au client,
-	en-t&ecirc;tes non compris. Si aucun contenu n'a &eacute;t&eacute; retourn&eacute;
au client, cette
+logs	en-t&ecirc;tes non compris. Si aucun contenu n'a &eacute;t&eacute; retourn&eacute;
au client, cette
 	partie contiendra "<code>-</code>". Pour indiquer l'absence de contenu
 	par "<code>0</code>", utilisez <code>%B</code> au lieu de
 	<code>%b</code>.</dd>
@@ -376,7 +376,7 @@
       comme suit :</p>
 
       <example>
-        LogFormat "%h %l %u %t \"%r\" %&gt;s %b \"%{Referer}i\"
+    logs    LogFormat "%h %l %u %t \"%r\" %&gt;s %b \"%{Referer}i\"
         \"%{User-agent}i\"" combined<br />
          CustomLog log/access_log combined
       </example>
@@ -391,7 +391,7 @@
         127.0.0.1 - frank [10/Oct/2000:13:55:36 -0700] "GET
         /apache_pb.gif HTTP/1.0" 200 2326
         "http://www.example.com/start.html" "Mozilla/4.08 [en]
-        (Win98; I ;Nav)"
+        logs(Win98; I ;Nav)"
       </example>
 
       <p>Les champs suppl&eacute;mentaires sont :</p>
@@ -406,7 +406,7 @@
 	inclut ce dernier fichier).</dd>
 
         <dt><code>"Mozilla/4.08 [en] (Win98; I ;Nav)"</code>
-        (<code>\"%{User-agent}i\"</code>)</dt>
+        (<cologsde>\"%{User-agent}i\"</code>)</dt>
 
         <dd>L'en-t&ecirc;te User-Agent de la requ&ecirc;te HTTP. C'est une
information
 	d'identification que le navigateur du client envoie &agrave; propos
@@ -421,7 +421,7 @@
       simplement plusieurs directives
       <directive module="mod_log_config">CustomLog</directive> dans le
       fichier de configuration. Par exemple, les directives suivantes vont
-      cr&eacute;er trois journaux d'acc&egrave;s. Le premier contiendra les informations
+      cr&eacute;logser trois journaux d'acc&egrave;s. Le premier contiendra les informations
       de base CLF, le second les informations du Referer, et le troisi&egrave;me
       les informations sur le navigateur. Les deux derni&egrave;res directives
       <directive module="mod_log_config">CustomLog</directive> montrent
@@ -436,7 +436,7 @@
       </example>
 
       <p>Cet exemple montre aussi qu'il n'est pas obligatoire d'associer
-      une cha&icirc;ne de format &agrave; un alias au moyen de la directive
+      une cha&icirc;logsne de format &agrave; un alias au moyen de la directive
       <directive module="mod_log_config">LogFormat</directive>. Elle peut
       &ecirc;tre d&eacute;finie directement dans la ligne de la directive
       <directive module="mod_log_config">CustomLog</directive>.</p>
@@ -484,7 +484,7 @@
       <example>
         SetEnv CACHE_MISS 1<br />
         LogFormat "%h %l %u %t "%r " %>s %b %{CACHE_MISS}e" common-cache<br />
-        CustomLog logs/access_log common-cache
+        CustomLog logs/alogsccess_log common-cache
       </example>
 
       <p><module>mod_cache</module> va s'ex&eacute;cuter avant
@@ -514,7 +514,7 @@
     les 10000 requ&ecirc;tes. Il est par cons&eacute;quent n&eacute;cessaire
d'effectuer
     p&eacute;riodiquement la rotation des journaux en d&eacute;pla&ccedil;ant
ou supprimant les
     fichiers correspondants. On ne peut pas le faire pendant que le serveur
-    est en cours d'ex&eacute;cution, car Apache httpd va continuer &agrave; &eacute;crire
dans l'ancien
+    est en cours d'ex&eacutelogs;cution, car Apache httpd va continuer &agrave; &eacute;crire
dans l'ancien
     fichier journal aussi longtemps qu'il le maintiendra ouvert.
     C'est pourquoi le serveur doit &ecirc;tre
     <a href="stopping.html">red&eacute;marr&eacute;</a> apr&egrave;s
le d&eacute;placement ou la
@@ -597,6 +597,25 @@
     une solution plus simple comme le traitement &agrave; posteriori hors ligne.</p>
   </section>
 
+  <p>Par d&eacute;faut, le processus de redirection du journal est lanc&eacute;
sans
+  invoquer un shell. Pour invoquer un shell, utilisez "<code>|$</code>"
+  au lieu de "<code>|</code>" (en g&eacute;n&eacute;ral avec <code>/bin/sh
-c</code>)
+  :</p>
+
+    <example>
+      # Invocation de "rotatelogs" en utilisant un shell<br />
+      CustomLog "|$/usr/local/apache/bin/rotatelogs
+      /var/log/access_log 86400" common
+    </example>
+
+    <p>Il s'agissait du comportement par d&eacute;faut sous Apache 2.2. Selon
+    les sp&eacute;cificit&eacute;s du shell, ceci peut g&eacute;n&eacute;rer
un processus shell
+    suppl&eacute;mentaire pour toute la dur&eacute;e du programme de redirection
du
+    journal, et induire des probl&egrave;mes de gestion de signaux au cours du
+    red&eacute;marrage. La notation "<code>||</code>" est aussi support&eacute;e
pour
+    des raisons de compatibilit&eacute; avec Apache 2.2 et est &eacute;quivalente
&agrave;
+    "<code>|</code>".</p>
+
   <section id="virtualhost">
     <title>H&ocirc;tes virtuels</title>
 

Modified: httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_headers.xml.fr
URL: http://svn.apache.org/viewvc/httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_headers.xml.fr?rev=998670&r1=998669&r2=998670&view=diff
==============================================================================
--- httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_headers.xml.fr (original)
+++ httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_headers.xml.fr Sun Sep 19 13:56:08 2010
@@ -1,7 +1,7 @@
 <?xml version="1.0"?>
 <!DOCTYPE modulesynopsis SYSTEM "../style/modulesynopsis.dtd">
 <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="../style/manual.fr.xsl"?>
-<!-- English Revision : 946617 -->
+<!-- English Revision : 990109 -->
 <!-- French translation : Lucien GENTIS -->
 <!-- Reviewed by : Vincent Deffontaines -->
 
@@ -494,7 +494,8 @@ est nécessaire de spécifier <code>
     directives <directive>Header</directive> sont trait&eacute;es juste avant
     l'envoi de la r&eacute;ponse sur le r&eacute;seau. Cela signifie qu'il est
     possible de d&eacute;finir et/ou modifier la plupart des en-t&ecirc;tes, &agrave;
-    l'exception de ceux qui sont ajout&eacute;s par le filtre d'en-t&ecirc;te.</p>
+    l'exception de ceux qui sont ajout&eacute;s par le filtre HTTP
+    d'en-t&ecirc;te, comme Content-Type.</p>
 </usage>
 </directivesynopsis>
 

Modified: httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_proxy.xml.fr
URL: http://svn.apache.org/viewvc/httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_proxy.xml.fr?rev=998670&r1=998669&r2=998670&view=diff
==============================================================================
--- httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_proxy.xml.fr (original)
+++ httpd/httpd/trunk/docs/manual/mod/mod_proxy.xml.fr Sun Sep 19 13:56:08 2010
@@ -1,7 +1,7 @@
 <?xml version="1.0"?>
 <!DOCTYPE modulesynopsis SYSTEM "../style/modulesynopsis.dtd">
 <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="../style/manual.fr.xsl"?>
-<!-- English Revision : 956059 -->
+<!-- English Revision : 987858 -->
 <!-- French translation : Lucien GENTIS -->
 <!-- Reviewed by : Vincent Deffontaines -->
 
@@ -161,6 +161,138 @@
     </example>
     </section> <!-- /examples -->
 
+    <section id="workers"><title>Workers</title>
+      <p>Le mandataire g&egrave;re la configuration et les param&egrave;tres
de
+      communication des serveurs originaux au sein d'objets nomm&eacute;s
+      <dfn>workers</dfn>. Deux types de worker sont fournis : le worker
+      par d&eacute;faut du mandataire direct et le worker par d&eacute;faut du
+      mandataire inverse. Il est aussi possible de d&eacute;finir explicitement
+      des workers suppl&eacute;mentaires.</p>
+
+      <p>Les deux workers par d&eacute;faut poss&egrave;dent une configuration
fig&eacute;e
+      et seront utilis&eacute;s si aucun autre worker ne correspond &agrave; la
+      requ&ecirc;te. Ils n'utilisent ni les jeux de connexions (connection
+      pooling), ni les
+      connexions HTTP persistantes (Keep-Alive). En effet, les
+      connexions TCP vers le serveur original sont ferm&eacute;es et ouvertes
+      pour chaque requ&ecirc;te.</p>
+
+      <p>Les workers d&eacute;finis explicitement sont identifi&eacute;s par
leur URL.
+      Ils sont en g&eacute;n&eacute;ral d&eacute;finis via les directives <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPass</directive> ou <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPassMatch</directive> lorsqu'on les
+      utilise dans le cadre d'un mandataire inverse :</p>
+
+      <example>
+          ProxyPass /example http://backend.example.com connectiontimeout=5 timeout=30
+      </example>
+
+      <p>Cette directive va cr&eacute;er un worker associ&eacute; &agrave;
l'URL du serveur
+      original <code>http://backend.example.com</code>, et utilisant les
+      valeurs de timeout donn&eacute;es. Lorsqu'ils sont utilis&eacute;s dans le
cadre
+      d'un mandataire direct, les workers sont en g&eacute;n&eacute;ral d&eacute;finis
via la
+      directive <directive module="mod_proxy">ProxySet</directive>,</p>
+
+      <example>
+          ProxySet http://backend.example.com connectiontimeout=5 timeout=30
+      </example>
+
+      <p>ou encore via les directives <directive
+      module="mod_proxy">Proxy</directive> et <directive
+      module="mod_proxy">ProxySet</directive> :</p>
+
+      <example>
+        &lt;Proxy http://backend.example.com&gt;<br />
+        <indent>
+          ProxySet connectiontimeout=5 timeout=30
+        </indent>
+        &lt;/Proxy&gt;
+      </example>
+
+      <p>L'utilisation de workers d&eacute;finis explicitement dans le mode
+      mandataire direct n'est pas tr&egrave;s courante, car les mandataires
+      directs communiquent en g&eacute;n&eacute;ral avec de nombreux serveurs
+      originaux. La cr&eacute;ation explicite de workers pour certains serveurs
+      originaux peut cependant s'av&eacute;rer utile si ces serveurs sont
+      tr&egrave;s souvent sollicit&eacute;s. A leur niveau, les workers explicitement
+      d&eacute;finis ne poss&egrave;dent aucune notion de mandataire direct ou
+      inverse. Ils encapsulent un concept de communication commun avec
+      les serveurs originaux. Un worker cr&eacute;&eacute; via la directive <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPass</directive> pour &ecirc;tre utilis&eacute;
dans le
+      cadre d'un mandataire inverse sera aussi utilis&eacute; dans le cadre
+      d'un mandataire directe chaque fois que l'URL vers le serveur
+      original correspondra &agrave; l'URL du worker, et vice versa.</p>
+
+      <p>L'URL qui identifie un worker correspond &agrave; l'URL de son serveur
+      original, y compris un &eacute;ventuel chemin donn&eacute; :</p>
+
+      <example>
+          ProxyPass /exemples http://backend.example.com/exemples<br />
+          ProxyPass /docs http://backend.example.com/docs
+      </example>
+
+      <p>Dans cet exemple, deux workers diff&eacute;rents sont d&eacute;finis,
chacun
+      d'eux utilisant des configurations et jeux de connexions
+      s&eacute;par&eacute;s.</p>
+
+      <note type="warning"><title>Partage de workers</title>
+        <p>Le partage de workers intervient lorsque les URLs des workers
+	s'entrecoupent, ce qui arrive lorsque l'URL d'un worker
+	correspond au d&eacute;but de l'URL d'un autre worker d&eacute;fini plus loin
+	dans le fichier de configuration. Dans l'exemple suivant,</p>
+
+        <example>
+            ProxyPass /apps http://backend.example.com/ timeout=60<br />
+            ProxyPass /examples http://backend.example.com/exemples timeout=10
+        </example>
+
+        <p>le second worker n'est pas vraiment cr&eacute;&eacute;. C'est le
premier
+	worker qui est en fait utilis&eacute;. L'avantage de ceci r&eacute;side dans
+	le fait qu'il n'existe qu'un seul jeu de connexions, ces
+	derni&egrave;res &eacute;tant donc r&eacute;utilis&eacute;es plus souvent.
Notez que tous
+	les attributs de configuration d&eacute;finis explicitement pour le
+	deuxi&egrave;me worker seront ignor&eacute;s, ce qui sera journalis&eacute;
en tant
+	qu'avertissement. Ainsi, dans l'exemple ci-dessus, la valeur de
+	timeout retenue pour l'URL <code>/exemples</code> sera
+	<code>60</code>, et non <code>10</code> !</p>
+
+        <p>Si vous voulez emp&ecirc;cher le partage de workers, classez vos
+	d&eacute;finitions de workers selon la longueur des URLs, de la plus
+	longue &agrave; la plus courte. Si au contraire vous voulez favoriser
+	ce partage, utilisez l'ordre de classement inverse. Voir aussi
+	l'avertissement &agrave; propos de l'ordre de classement des directives
+	<directive module="mod_proxy">ProxyPass</directive>.</p>
+
+      </note> <!-- /worker_sharing -->
+
+      <p>Les workers d&eacute;finis explicitement sont de deux sortes :
+      <dfn>workers directs</dfn> et <dfn>workers de r&eacute;partition
(de
+      charge)</dfn>. Ils supportent de nombreux attributs de
+      configuration importants d&eacute;crits dans la directive <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPass</directive>. Ces m&ecirc;mes attributs
+      peuvent aussi &ecirc;tre d&eacute;finis via la directive <directive
+      module="mod_proxy">ProxySet</directive>.</p>
+
+      <p>Le jeu d'options disponibles pour un worker direct d&eacute;pend du
+      protocole sp&eacute;cifi&eacute; dans l'URL du serveur original. Les protocoles
+      disponibles comprennent <code>ajp</code>, <code>fcgi</code>,
+      <code>ftp</code>, <code>http</code> et <code>scgi</code>.</p>
+
+      <p>Les workers de r&eacute;partition sont des workers virtuels qui
+      utilisent les workers directs, connus comme faisant partie de leurs
+      membres, pour le traitement effectif des requ&ecirc;tes. Chaque
+      r&eacute;partiteur peut comporter plusieurs membres. Lorsqu'il traite une
+      requ&ecirc;te, il choisit un de ses membres en fonction de l'algorithme
+      de r&eacute;partition de charge d&eacute;fini.</p>
+
+      <p>Un worker de r&eacute;partition est cr&eacute;&eacute; si son
URL de worker comporte
+      <code>balancer</code> comme indicateur de protocole. L'URL du
+      r&eacute;partiteur permet d'identifier de mani&egrave;re unique le worker de
+      r&eacute;partition. La directive <directive
+      module="mod_proxy">BalancerMember</directive> permet d'ajouter des
+      membres au r&eacute;partiteur.</p>
+
+    </section> <!-- /workers -->
 
     <section id="access"><title>Contr&ocirc;ler l'acc&egrave;s &agrave;
votre
     mandataire</title>
@@ -689,11 +821,24 @@ l'espace d'URLs du serveur local</descri
     vers <code>backend.example.com</code>, <em>sauf</em> les requ&ecirc;tes
     pour <code>/miroir/foo/i</code>.</p>
 
-    <note><title>Note</title>
-      <p>L'ordre est important : les exclusions doivent appara&icirc;tre
-      <em>avant</em> la directive <directive>ProxyPass</directive>
plus
-      g&eacute;n&eacute;rale.</p>
-    </note>
+    <note type="warning"><title>Ordre de classement des directives ProxyPass</title>
+      <p>Les directives <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPass</directive> et <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPassMatch</directive> sont &eacute;valu&eacute;es
dans
+      l'ordre de leur apparition dans le fichier de configuration. La
+      premi&egrave;re r&egrave;gle qui correspond s'applique. Vous devez donc en
+      g&eacute;n&eacute;ral classer les r&egrave;gles <directive
+      module="mod_proxy">ProxyPass</directive> qui entrent en conflit de
+      l'URL la plus longue &agrave; la plus courte. Dans le cas contraire, les
+      r&egrave;gles situ&eacute;es apr&egrave;s une r&egrave;gle dont l'URL
correspond au d&eacute;but de
+      leur propre URL seront ignor&eacute;es. Notez que tout ceci est en
+      relation avec le partage de workers.</p>
+
+      <p>Pour les m&ecirc;mes raisons, les exclusions doivent se situer
+      <em>avant</em> les directives <directive>ProxyPass</directive>
+      g&eacute;n&eacute;rales.</p>
+
+    </note> <!-- /ordering_proxypass -->
 
     <p>Depuis la version 2.1 du serveur HTTP Apache, mod_proxy supporte
     les groupements de connexions vers un serveur d'arri&egrave;re-plan. Les
@@ -822,17 +967,24 @@ l'espace d'URLs du serveur local</descri
     </td></tr>
     <tr><td>ping</td>
         <td>0</td>
-        <td>Avec la cl&eacute; ping, le serveur web envoie une requ&ecirc;te
-	<code>CPING</code> sur la connexion ajp13 avant de rediriger une
-	requ&ecirc;te. La valeur correspond au d&eacute;lai d'attente de la r&eacute;ponse
-	<code>CPONG</code>. Cette fonctionnalit&eacute; a &eacute;t&eacute;
ajout&eacute;e afin de
-	pallier aux probl&egrave;mes de blocage et de surcharge des serveurs
-	Tomcat, et n&eacute;cessite le support de ping/pong ajp13 qui a &eacute;t&eacute;
-	impl&eacute;ment&eacute; dans Tomcat 3.3.2+, 4.1.28+ et 5.0.13+. Le trafic
+        <td>Avec la cl&eacute; Ping, le serveur web va "tester" la connexion
+	vers le serveur d'arri&egrave;re-plan avant de transmettre la requ&ecirc;te.
+	Avec AJP, <module>mod_proxy_ajp</module> envoie une requ&ecirc;te
+	<code>CPING</code> sur la connexion ajp13 (impl&eacute;ment&eacute;
sur Tomcat
+	3.3.2+, 4.1.28+ et 5.0.13+). Avec HTTP,
+	<module>mod_proxy_http</module> envoie <code>100-Continue</code>
+	au serveur d'arri&egrave;re-plan (seulement avecHTTP/1.1 - pour les
+	serveurs d'arri&egrave;re-plan non HTTP/1.1, cette cl&eacute; ne produit
+	aucun effet). Dans les deux cas, ce param&egrave;tre correspond au
+	d&eacute;lai en secondes pour l'attente de la r&eacute;ponse. Cette
+	fonctionnalit&eacute; a &eacute;t&eacute; ajout&eacute;e pour &eacute;viter
les probl&egrave;mes avec les
+	serveurs d'arri&egrave;re-plan bloqu&eacute;s ou surcharg&eacute;s.
+	
+	Le trafic
 	r&eacute;seau peut s'en trouver augment&eacute; en fonctionnement normal, ce
 	qui peut poser probl&egrave;me, mais peut s'en trouver diminu&eacute; dans les
-	cas o&ugrave; les noeuds de cluster sont arr&ecirc;t&eacute;s ou surcharg&eacute;s.
Cette
-	cl&eacute; n'est actuellement utilisable qu'avec AJP. Le d&eacute;lai peut
+	cas o&ugrave; les noeuds de cluster sont arr&ecirc;t&eacute;s ou
+	surcharg&eacute;s. Le d&eacute;lai peut
 	aussi &ecirc;tre d&eacute;fini en millisecondes en ajoutant le suffixe
 	ms.
     </td></tr>
@@ -961,6 +1113,14 @@ l'espace d'URLs du serveur local</descri
 	un serveur cible libre. Le comportement par d&eacute;faut est de ne pas
 	attendre.
     </td></tr>
+    <tr><td>failonstatus</td>
+        <td>-</td>
+        <td>Une liste de codes d'&eacute;tat HTTP s&eacute;par&eacute;s
par des virgules. Si
+	ce param&egrave;tre est pr&eacute;sent, le worker se mettra en erreur si le
+	serveur d'arri&egrave;re-plan renvoie un des codes d'&eacute;tat sp&eacute;cifi&eacute;s
+	dans la liste. La r&eacute;cup&eacute;ration du worker s'effectue comme dans
+	le cas des autres erreurs de worker.
+    </td></tr>
 
     </table>
     <p>Exemple de configuration d'un r&eacute;partiteur de charge</p>

Modified: httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/ip-based.xml.fr
URL: http://svn.apache.org/viewvc/httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/ip-based.xml.fr?rev=998670&r1=998669&r2=998670&view=diff
==============================================================================
--- httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/ip-based.xml.fr (original)
+++ httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/ip-based.xml.fr Sun Sep 19 13:56:08 2010
@@ -1,7 +1,7 @@
 <?xml version='1.0' encoding='ISO-8859-1' ?>
 <!DOCTYPE manualpage SYSTEM "../style/manualpage.dtd">
 <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="../style/manual.en.xsl"?>
-<!-- English Revision: 752951:987242 (outdated) -->
+<!-- English Revision: 987242 -->
 <!-- French translation by alain B, review by Vincent Deffontaines -->
 
 <!--
@@ -32,13 +32,23 @@
 <section id="requirements"><title>Système requis</title>
 
     <p>Comme l'indique le terme <cite>par IP</cite>, le serveur
-    <strong>doit disposer de différentes adresses IP pour chaque
+    <strong>doit disposer de différentes paires adresses IP/port pour chaque
     serveur virtuel par IP</strong>. La machine peut posséder
     plusieurs connexions physiques au réseau, ou utiliser des
     interfaces virtuelles qui sont supportées par la plupart des
     systèmes d'exploitation modernes (Consultez la documentation des
     systèmes d'exploitation pour plus de détails, notamment les "alias
-    IP" et la commande "ifconfig" pour les activer).</p>
+    IP" et la commande "ifconfig" pour les activer), et/ou utiliser
+    plusieurs numéros de port.</p>
+
+    <p>Dans la plupart des cas, les <a href="name-based.html">serveurs
+    virtuels à base de nom</a> sont plus appropriés, car ils permettent
+    de partager une seule paire adresse/port entre de nombreux serveurs
+    virtuels. Voir le document <a
+    href="name-based.html#namevip">Serveurs virtuels à base de noms ou
+    serveurs virtuels à base d'adresse IP</a> pour vous aider à prendre
+    une décision.
+    </p>
 
 </section>
 

Modified: httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/name-based.xml.fr
URL: http://svn.apache.org/viewvc/httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/name-based.xml.fr?rev=998670&r1=998669&r2=998670&view=diff
==============================================================================
--- httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/name-based.xml.fr (original)
+++ httpd/httpd/trunk/docs/manual/vhosts/name-based.xml.fr Sun Sep 19 13:56:08 2010
@@ -1,7 +1,7 @@
 <?xml version='1.0' encoding='ISO-8859-1' ?>
 <!DOCTYPE manualpage SYSTEM "../style/manualpage.dtd">
 <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="../style/manual.fr.xsl"?>
-<!-- English Revision: 930608:987242 (outdated) -->
+<!-- English Revision: 987242 -->
 <!-- French translation by alain B, review by Vincent Deffontaines 
 	updated by Lucien GENTIS -->
 
@@ -38,12 +38,13 @@
 
 <section id="namevip"><title>Serveurs virtuels par nom vs. par IP</title>
 
-    <p>Les hébergements virtuels par IP utilisent l'adresse IP 
+    <p>Les <a href="ip-based.html">serveurs virtuels</a> par IP utilisent
l'adresse IP 
     de la connexion afin de déterminer quel serveur virtuel doit 
     répondre. Par conséquent, vous devez disposer d'adresses IP 
-    différentes pour chaque serveur. 
-    Avec un hébergement 
-    virtuel par nom, le serveur s'appuit sur les informations 
+    différentes pour chaque serveur.</p>
+
+    <p>Avec un hébergement 
+    virtuel par nom, le serveur s'appuie sur les informations 
     transmises par le client dans les en-têtes HTTP de ses requêtes. 
     La technique présentée ici vous permet de disposer de serveurs 
     virtuels différents partagés sur une même adresse IP.</p>
@@ -59,8 +60,8 @@
     sont exposées ci-après&nbsp;:</p>
 
     <ul>
-        <li>L'hébergement virtuel par nom ne peut pas être utilisé 
-        avec des serveurs sécurisés SSL à cause de la nature même 
+        <li>L'hébergement virtuel par nom <a href="../ssl/ssl_faq.html#vhosts">ne
peut pas être utilisé 
+        avec des serveurs sécurisés SSL</a> à cause de la nature même 
         du protocole SSL.</li>
 
         <li>Certains systèmes d'exploitation et équipements réseaux 
@@ -89,22 +90,25 @@
 
     <p>Pour utiliser des serveurs virtuels par nom, vous devez 
     désigner l'adresse IP (et si possible le port) sur le serveur 
-    devant accepter les requêtes pour des domaines. Cette 
+    devant accepter les requêtes qui doivent être redirigées en fonction
+    du nom d'hôte. Cette 
     configuration utilise la directive 
     <directive module="core">NameVirtualHost</directive>. Dans un 
     cas normal où n'importe quelle adresse IP peut être utilisée, 
     vous pouvez ajouter <code>*</code> comme argument de la directive 
     <directive module="core">NameVirtualHost</directive>. Si vous 
     prévoyez d'utiliser de multiples ports (comme l'emploi de SSL), 
-    vous devriez ajouter le port à cet argument tel que 
-    <code>*:80</code>. Notez que la simple mention d'une adresse 
+    vous devez ajouter le port à cet argument tel que 
+    <code>*:80</code>.</p>
+    
+    <note><p>Notez que la simple mention d'une adresse 
     IP dans une directive 
     <directive module="core">NameVirtualHost</directive> ne suffit 
-    pas à faire écouter le serveur sur cette IP. Consultez 
+    pas à faire <em>écouter</em> le serveur sur cette IP. Consultez 
     <a href="../bind.html">Définition des adresses et ports qu'utilise
     Apache</a> pour plus 
     de détails. Par ailleurs, chaque adresse IP spécifiée ici doit 
-    être associée avec une interface réseau sur le serveur.</p>
+    être associée avec une interface réseau sur le serveur.</p></note>
 
     <p>L'étape suivante est la création d'une section 
     <directive type="section" module="core">VirtualHost</directive> 



Mime
View raw message